compte-rendu d’atelier : les paysages de Haute Chartreuse en 2035

Lors de l’atelier du 21 mars 2018 à Saint-Joseph-de-Rivière, la parole a été donnée à tour de rôle : chacun a pu inventer une actualité fictive en lien avec une évolution paysagère majeure (ex : feu de forêt, bon plan touristique, fête, événement naturel, projet innovant, etc…) depuis un lieu en Chartreuse (l’une des cartes-postales disponibles). Ce choix peut refléter une situation souhaitée, probable ou redoutée. Il permet d’exprimer le fait que les paysages changent et qu’il est possible d’agir, de protéger, gérer ou aménager. Chacun a pu illustrer son choix fictionnel en complétant une page de « Une de journal », pour décrire l’évolution des paysages depuis 2018 sur le lieu choisi et en expliquant pourquoi cette évolution pourrait faire la Une dans les décennies à venir.

 

TABLE RONDE n°1 : Grandes structures paysagères

Fictions paysagères

VOICI : Comme son aïeux, l’arrière petit-fils de Winston Churchill est venu pêcher dans le Guiers

LE MONDE : Comment le Parc naturel régional de Chartreuse a su attirer les jeunes agriculteurs pour exploiter les hauts pâturages et ainsi conserver le paysage

L’EXPRESS : L’exploitation de feuillus en Chartreuse, perspectives et espérances. Une filière est née

GEO : Des mâts de bateaux à voile aux bris de structure des charpentes, les sapins de Chartreuse toujours en course

GEO : La scierie d’Entremont valorise le bois local : Maisons en bois, chauffage, aménagements… Tout le monde y trouve son compte !

GEO : SAUVEZ LES PAYSAGES DE CHARTREUSE ! Participez au financement participatif et aux chantiers collectifs de défrichement du Mont Granier

Enjeux et orientations soulevés lors de la discussion 

  • Composition paysagère remarquable produite et maintenue par l’agriculture > défendre l’ouverture comme condition du paysage 
  • Présence qualitative mais rare des lisières forestières > à développer
  • image attractive de la forêt > à valoriser tout en diversifiant les images données
  • Filière forestière économiquement incontournable > faire accepter l’usage économique de la forêt (question des coupes rases en gestion privée)

 

 

TABLE RONDE n°2 : Infrastructures et activités économiques

Fictions paysagères

L’EQUIPE : Un nouveau « trail photo » en Chartreuse : la balise ? Un cliché de paysage

GEO : Chartreuse verte, Chartreuse jaune ; une nouvelle saison touristique en Chartreuse : l’automne !

L’EXPRESS : le Qatar rachète Rossignol et investi en Chartreuse. St-Pierre de Chartreuse accueillera en 2030 la patinoire et le musée de la neige. La piste sous dôme vous permettra de faire quelques descentes !

GEO : La Chartreuse inaugure un mémorial autour de son dernier pylône électrique ! Toutes les lignes ont été enterrées et les sources d’énergie seront 100% renouvelables en 2050

LE MONDE : L’artiste Giuseppe Penone, connu pour son travail en lien avec l’arbre, parraine le nouveau CENTRE D’ART CONTEMPORAIN de Fourvoirie et ses résidences d’artistes.

VOICI : Paris Hilton inaugure le Hilton ***** de Saint-Pierre-de-Chartreuse : « the place to be » pour échapper à la canicule estivale !

 

Enjeux et orientations soulevés lors de la discussion

  • Piémonts et balcons gagnés par la friche > inventer une agriculture périurbaine viable pour reconquérir par l’agricole ou gérer les accrues en tant que forêts
  • Sites touristiques saturés > mettre en valeur l’authentique des paysages du massif en présentant les chemins, forêts, villages et voies communales comme alternatives qualitatives
  • enfrichement des chemins et des panoramas > à stopper
  • Sites remarquables sous pression (Charmant Som, Chamechaude, col de Porte, Col du Granier, Défilé du Frou, Col du Coq, Lac d’Aiguebelette, Herrétang, les Abymes, Grande Chartreuse et vallon du Monastère, la Plagne, Cirque de St Même, liste à définir) > penser les accès, aménager les lieux pour cadrer la fréquentation et proposer un accueil plus qualitatif, classer si nécessaire
  • Tourisme en mutation > accueillir plus de monde (rappel de l’objectif tourisme du Parc)

 

 

THEMATIQUE n°3 : Urbanisme et formes d’habitat

Fictions paysagères

L’EQUIPE : Bientôt en Chartreuse, une culture libre du cresson énergétique pour les mollets des footballeurs ! Croquez des pommes et des poires des fruitiers qui parsèment le village.

L’EXPRESS : Néo-paysannerie et écohabitat en Chartreuse. Un exemple de transition ?

VOICI : Entremont-le-Vieux, le village de l’amour… Où la densité facilite les rencontres tout en préservant l’intimité de chacun !

Enjeux et orientations soulevés lors de la discussion 

  • abondance de petit patrimoine, d’architecture locale (greniers, celliers, granges) et qualité des coteaux pâturés et alpages… > à faire connaître par des sentiers balisés
  • Cadre de vie qualitatif  > à valoriser en pondérant et qualifiant l’éclairage public (extinction nocturne, choix des sources lumineuses…), en s’installant subtilement dans la pente, en renforçant le végétal dans les espaces publics et en limite de l’urbanisation (vergers) et en développant les liens villageois (pouvoir circuler en mode doux périphéries / hameaux)
Enjeux et orientations soulevés lors de la discussion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s